« Le chainon manquant » – 13/05/95

Programme / Archive : Be Good
Continuer la lecture de « Le chainon manquant » – 13/05/95

« Le chainon manquant » – 20/05/93

Programme / Archive : Be Good
Continuer la lecture de « Le chainon manquant » – 20/05/93

« Le chainon manquant » – 19/05/93

Programme / Archive : Be Good
Continuer la lecture de « Le chainon manquant » – 19/05/93

« Le chainon manquant » – 23/05/91

Programme / Archive : Be Good
Continuer la lecture de « Le chainon manquant » – 23/05/91

« Notkivol » – 05/03/88

Avec : Tu De Bem, Furya, One Two Free, Visa d’Expulsion, Quintet Jean-Marie Ribis, Forguette Mi Note, Orchidée, Nightbeats, Another Country et Unknow Pleasure

+ Salle des Tanneurs (Thélème) au 3, rue des tanneurs à Tours (37000)

Notkivol – 40 / 45 frs

Continuer la lecture de « Notkivol » – 05/03/88

« Soirée de l’humour » – 03/06/87

Programme / Archive : Be Good

Avec : Michel Lagueyrie, Xavier Lacouture, Alain Sachs, Font et Val, Marc Jolivet…

+ Salle des Tanneurs (Thélème) au 3, rue des tanneurs à Tours (37000)

Organisation : Show devant

40 frs / Abonné : 60 frs / Étudiant, chômeur : 70 frs / Plein tarif : 80 frs

511 spectateurs

DEPLACE – 20/04/82 – Champion Jack Dupree (US)

+ Les Joulins au 18, rue de la Paix à Tours (37000)

+ Salle des Tanneurs (Thélème) au 3, rue des tanneurs à Tours (37000)

Organisation : Alien

Champion Jack Dupree « déplacé »
Les organisateurs ne faisaient pas le poids

Deux fois en quelques semaines, l’association – ou ce qu’il en reste – « Alien » a failli à son devoir. Nous avons déjà évoqué ici les difficultés rencontrées par ce groupe de jeunes qui souhaitaient organiser à Tours des spectacles.
Quelques « bouillons », une fuite en avant qui n’eut pour conséquence que la multiplication des dettes de l’association, et ce fut la mémorable soirée de « Font et Val ». Ce soir-là, la foule venue en force devant la salle du Rex trouva porte close.
Les organisateurs n’avaient pu rembourser leurs dettes et le propriétaire des lieux refusait de prendre un nouveau risque. Attitude tout à fait compréhensible, mais regrettable pour « Alien » qui perdait là sa dernière chance de ramasser une bonne recette.
Philippe Jaffré, le seul « »survivant » de l’association, totalement inconscient des problèmes dans lesquels il navigue en aveugle, fut bien forcé d’annuler les autres programmes annoncés. Jusqu’à dimanche dernier où, contre toute attente, nous recevions l’annonce du concert de Champion Jack Dupree, le pianiste de jazz, salle des Tanneurs.
Renseignements pris, les responsables de la salle n’étaient eux mêmes pas au courant. Ils virent débarquer « l’organisateur » avec autant de surprise que nous : pas une affiche n’avait encore été apposée dans la ville lundi, et nulle confirmation n’était parvenue au C.E.P. qui gère la salle de l’université.
Dans un café voisin
L’entreprise paraissait vouée à l’échec. Malgré & multiples conseils de prudence, Philippe Jaffré s’entêtait. Le C.E.P. demandait des garanties et son interlocuteur affirmait pouvoir payer la location de la salle l’avance… et en liquide. Quant au cachet des jazzmen, il se montait à 6.000 F, ce qui faisait affirmer à Philippe Jaffré que 180 spectateurs suffiraient à couvrir les frais. Ils ne furent que… 30! Et pour cause : l’affichage avait été insignifiant (« Alien » prétend qu’il n’a reçu le matériel que trop tard, le responsable de la tournée affirmant le contraire) et on ne pouvait pas attendre de miracle.
Passons sur les incidents qui eurent lieu à l’entrée de la salle. Passons aussi sur le travail effectué par les services techniques de celle-ci. sur le coût du matériel mis en place, sur l’étonnement du « tourneur » qui n’avait « jamais vu Ça », pour en arriver
à la conclusion de la soirée. Le malheureux Champion Jack Dupree, qui aura été bien involontairement responsable de l’ultime K.-O. d’Alien, était pris en charge par des spectateurs et le régisseur de la salle des Tanneurs. Chacun tentait de trouver un local, et c’est finalement le café des Joulins, proche de la faculté, qui accueillait les musiciens. Une ambiance qui devait rappeler à « Champion » les « speakesies » de sa jeunesse…
Quant au responsable de cette lamentable soirée, il court, avec à ses trousses, comme dans une mauvaise pièce de Boulevard, une troupe de plus en plus considérable de créanciers. Preuve que nul ne peut s’improviser responsable d’association, même dans le domaine du showbizz. Ce qui devrait en faire réfléchir beaucoup, en un temps où une multitude de « p’tits jeunes sympas » se prennent pour la réincarnation de Bruno Coquatrix.
NR du 22/04/1982

« Nuit du jazz à Tours » – 20/01/82

Avec : Gyf’s, Christian Vienot Sextet, Transfuges, Alain Wilsh Quartet, 2 Fois 6, Marc Robert Trio, Philippe Rageot Quartet, Jean-Marie Ribis Quartet et Brûleurs de Fraises.

+ Salle des Tanneurs (Thélème) au 3, rue des tanneurs à Tours (37000)

Organisation : Jazz à Tours