8 décembre 2001 Voice Of Generation, Bacchus Temple Addicts, Etat d’Urgence, Lost Disciples, Abkahn, Lix Xivia, Core Y Gang, Nevrotic Explosion, Tri Bleiz Die, Right 4 Life, The Mad Trashers, Skuds and Panic People à Rennes « Parc des Expositions »

 

14 octobre 2000 Brigitte Bop, Abject Boils, Garage Lopez, Nevrotic Explosion, Les Névrosés à L’Absie « Foyer Rural »

Après un voyage long et sans intérêt à peine entrecoupé d’une pause à Super U pour attendre le camion, on est arrivé à la salle (le foyer rural), on a fait connaissance avec le service d’ordre (les membres d’un club de motard, chouette, on va pouvoir se battre ce soir) et on a retrouvé les Garage Lopez qui sont arrivés à peu près 5 heures avant nous. Dans la salle, une ambiance calme genre chacun dans son coin et pas mal de punks total look. Ca a un petit air de bal costumé, c’est sympa. On décharge le matos et on se raconte des blagues stupides avec les Lopez. C’est marrant mais dès qu’on est en contact avec ces individus (et leurs amis ou leur famille), notre QI et notre santé mentale en prennent un coup et on devient aussi stupides qu’eux. Amis sains de corps et d’esprit, ne vous approchez jamais de ce trio et protégez vos enfants de ces suppôts de Sim. Surtout le grand, là, l’espèce de Poolvoerde d’opérette. Imaginez que ce type est capable de se lier d’amitié avec le premier breton venu uniquement parce que ce dernier porte un sweat des Ramones et qu’il est capable d’écouter 3 disques d’affilée de ces ricains idiots. Et l’autre, le bassiste décoloré qui joue avec les doigts et qui se refait la banane presque aussi souvent que Gob se gratte les couilles. Quelle grosse folle ! Quant au rital de service à moins qu’il ne soit espagnol … ou perpignanais … ou juste banlieusard … de toute façon la question n’est pas là, il joue de la batterie pour faire comme Claude François (pour un électricien c’est un comble), il porte des lunette comme Buddy Holly, il a une grosse caisse américaine pour faire comme comme Eddie Cochran, il s’est rasé la tête pour faire comme Didier Wampas, il a des tatouages pour faire comme Brian Setzer, il fait l’abeille comme Maya, bref, ce type n’a aucune personnalité. Non, vraiment, ces types sont fourbes, méfiez vous-en. N’allez les voir en concert que si on joue avec eux et surtout ne leur tournez jamais le dos. Mais je ne suis pas là pour dire de mal de mes amis mais pour vous raconter ce week-end, alors allons-y en quelques mots : pas de balances, peu de public mais des beaux, à boire, à manger, de la fumée qui pique les yeux, 5 groupes dont les excellents Nevrotic Explosion et les … comment dire … euh … enfin … les Névrosés, quoi. A découvrir. Pas de matelas, baston dans le bar, petit dodo, réveil Lopez, café, autoroute (tiens, ça a augmenté depuis hier), retour maison.