18/03/89 – The Wankers, Laid Thénardier, Dirty District et Nuclear Device

Archive : Nuclear Device

Rock sans contrôle – Samedi 18 mars 1989

Salle des fêtes Fives rue de Lannoy à Lille (59)

50 frs

Continue reading « 18/03/89 – The Wankers, Laid Thénardier, Dirty District et Nuclear Device »

09/09/88 – Chihuahua rock fiesta

Affiche imprimée (41/58,5) / Archive : LTDC

9, 10 et 11 septembre 1988

Avec : Chihuahua, Cherokees, Shériff, M.S.T. Sticky Doll, the Brigades, Laid Thenardier, Noodles, Roadrunners, Bad Cats, Bad Miloo’s, Nuclear Device, les Rats, Animatorz, 999 (UK), Parabellum, Peter and the Test Tube Babies (UK) et Toy Dolls (UK)

Saint Norgan Bourbriac (22)

Affiche imprimée

Laid Thenardier

« Voyez comme on s’haine »
Maxi (Rebel flux – RF 006 / V.I.S.A., avec livret) 1988

  • Honoré patrie (non merci) / La lutte finale / En curé / Bienvenue au village
  • Poulet fumier ! / Et l’on machoro ma kanaky (référendum dub)
« Il pleut des coups durs »
SP (Rebel flux – RF 009 / V.I.S.A., promo) 1990

  • Penphilie
  • R.G.
« Il pleut des coups durs »
Maxi (Rebel flux – RF 009 / V.I.S.A.) 1990

  • Intifada / Warjah / Couscous sismique / Penthotal
  • La rumeur / R.G./ Incognito légale

18/01/86 – Laid Thénardier et Bérurier Noir

Samedi 18 (source Bérurière) ou 25 janvier 1986

+ Le Machiavel Club au 37 rue de la terasse à Juvisy sur Orge (91)

25 frs

LA VIE DES BÊTES
Le 25/1/86 avait lieu, à Juvisy, un concert autonome. Les groupes étaient : « Laid ténardier » et « les béruriers noirs ». Ce concert avait lieu au Machiavel club.
Malheureusement, pour les deux cents personnes présentent, ce concert « rouge » fut trouble par l’arrivée soudaine d’une vingtaine de Skinheads.
Après distribution de quelques coups aux keupons nos Kamarades ont alors déployés un drapeau à croix gammée, ceux-ci ont ensuite entonné le bras tendu, le chant des « LANSQUENETS ». Ceci prouve qu’une vingtaine de personne bien organisée peuvent venir à bout de cette vermine rouge. A signaler que les « Laid ténardier » ont fui la scène et que les « Béruriers » n’ont osé jouer qu’après le départ de nos Kamarades.

Groupe Autonome National Socialiste n°01