European Son

Didier Esteban recontre Anne Seymour en 1976 dans une petite station balnéaire normande, elle n’a pas encore 18 ans et vit à Beauvais chez ses parents. Il lui offre l’album de PATTI SMITH « Horses » et c’est la révélation. Elle décide de laisser tomber les études, la famille et le rejoint à Paris. Didier Esteban est le frère de Michel Esteban, celui qui a ouvert la boutique de vêtements et de disques Harry Cover aux Halles, crée le magazine Rock News et qui fondera par la suite aux USA le label ZE Records.


EUROPEAN SON : Didier Esteban & Herman Schwartz

Par Alain Pacadis

Didier dessine pas mal de logo et motifs pour les T-shirts de la boutique, et aussi des affiches de concerts punk de cette époque sur Paris, avec l’aide du Letraset. La cave de la boutique est aménagée en studio de répétition. Didier et Herman Schwartz (J-L Boulanger) ex-STRIKE UP ont formé EUROPEAN SON, un duo de 2 guitares et un gros son larsen continu, inspiré du Music Metal Machine de LOU REED. Ils joureont aux Théâtre Des Blancs Manteaux avec ANGEL FACE et les STINKY TOYS. L’occasion aussi de faire une jam avec PATTI SMITH dans la cave.

Maya Rock

38 TONNES est un groupe franco marocain formé en 1976, originaire de la région de Chelles (Coubron, Vaires sur Marne, Lagny…). Quatre copains se rencontrent lors de répétitions avec leurs groupes respectifs. Ces répétitions ont lieu dans un local appartenant à une paroisse de Montfermeil (quartier les « Coudreaux »), prêté par le curé pour que les groupes du coin puissent jouer.

Lionel Duhaupas, les frères Mokeddem (marocains natifs de la région de Tiemcen arrivés en France en 1963) et un chanteur/guitariste d’origine réunionaise montent le groupe Maya Rock. En 1978, le chanteur/guitariste est remplacé par Jean-Jacques Berete au chant (qui aurait auparavant joué dans un groupe appelé HLM), et Gilles Sudan comme deuxième guitariste. Les répétitions se poursuivent dans une salle de Brou-Sur-Chanteraines. Seul marché pour cette location gratuite : faire un concert gratuit en fin d’année.

Les concerts s’enchaînent , beaucoup dans la région, puis à Lille, à Roubaix, en Bretagne, à Bordeaux, à Lyon… Ils enregistrent « Fleur de zone » et « Valium ou acide truc » sous la coupe d’Alain Pons dans les studios Berthier pour CBS, puis « HLM stress » (morceau qui ouvrait tous leurs concerts) et « Dealer » dans un petit studio. Il ne reste à ce jour aucune trace de ces deux bandes.

Lionel Duhaupas en 1978 à l’époque de MAYA ROCK dans les studios Berthier.

Amar Mokeddem à la batterie en 1978

Plus tard dans l’année, ils réenregistrent « Fleur de zone » et « Valium ou acide truc » ainsi qu’un nouveau morceau « Je t’ai donné rendez-vous » sur un 8 pistes chez un ami, en une journée.

Pain Head

PAIN HEAD

Michel Bellocq : Guitare

Jean-Louis Winnebroot (Winsberg) : Basse

Jean-Michel Griffart (Straight Finger) : Batterie


Les débuts à quatre au Touquet en 1975

Michel Bellocq : « Nous nous sommes tous rencontrés au Lycée Hôtelier du Touquet en 1972, on répétait dans la salle de jeu, reprenant les Stones, Lou Reed et le Velvet Underground, Jacques Higelin. Après les études en 1975, on a loué ensemble un appartement à Clichy, on travaillait tous dans la restauration et on répétait à Belleville dans une cave. A partir de Janvier 1976, on avait déjà des morceaux de composés, et c’est chez Harry Cover la boutique de Michel Esteban, qu’on a rencontré Pascal Regoli de ANGEL FACE.

Pascal enregistrait déjà beaucoup à l’époque et il nous a passé une cassette de STRIKE UP (le groupe de Hervé Zénouda, Pierre Cousseau (Goddard), les frères Boulanger, et aussi un clavier tenu par un vietnamien pendant un temps). Le son nous a bien plu, on a donc été voir ANGEL FACE et les STINKY TOYS à la Pizza du Marais en juillet 1976, on se côtoyait de plus en plus, assistant aux répétitions de LOOSE HEART créé par Regoli, et encore Zénouda et Cousseau, c’était énorme ce groupe.

On a fait de mémoire cinq concerts , à Amiens, à Crépy-en-Valois en décembre 1976 avec LOOSE HEART, ANGEL FACE & STINKY TOYS , au Centre Americain de Paris , au Théâtre Mouffetard avec LOOSE HEART le 11 avril, 1977 et aussi dans une université en banlieue, peut-être Fresnes. Le groupe est parfois aussi nommé PROJECT SIGN du nom de l’expérience sur les OVNI aux USA ». Jean-Louis Winsberg se souvient : « Pascal Régoli fut vraiment le lien très important entre tous les protagonistes de notre microcosme, et que toute la genèse de notre meilleur groupe qui fut donc le dernier, doit beaucoup à ces « petits « groupes et leurs permutations. Il est à noter que si chacun se sentait s’affirmer pleinement dans chaque groupe au fur et à mesure de leur évolution, quelqu’un comme Hervé Zénouda ou même Daniel Brunetti qui étaient fort sollicités, se sont sentis à la fois partie prenante tout en affirmant une certaine liberté, participant parfois à plusieurs aventures simultanément, et se sentaient vraiment à l’aise dans chaque projet. je dirai que le début de toute cette aventure était en Septembre 1972 point de repère important, je venais de voir les Who à la fête de l’Huma, la claque ,bien sûr, et le premier mec à qui j’ai parlé de çà était mon voisin de lit à l’internat, qui était Rouennais, et qui était un grand fan des Stones, de MacCartney et de …Polnareff ! C’était Philippe, qui est devenu le premier chanteur de notre « groupe » de lycéens, avec Michel et Jean-Michel, et nous n’avons eu de cesse d’essayer de monter ce groupe, qui n’était pas simple, et quand nous sommes sortis du lycée hôtelier avec des fortunes diverses en 1975, j’ai un peu travaillé à Rouen quelques mois, puis j’ai fini par venir à Paris rejoindre Michel et Jean-Michel. Musicalement, c’était fini avec Philippe. Pain Head est bien né au début 1976. La première page du Melody Maker, avec Elli Medeiros des STINKY TOYS qui jouaient avant les Pistols au club 100, fût un booster énorme avec la rencontre de tous ceux qui ont côtoyé Harry Cover »


Jean-Louis & Jean-Michel au Centre Américain.


Jean-Louis, Jean-michel & Michel.


Michel bellocq

Michel Bellocq : « Le groupe s’est arrêté quand Henri Flesh a monté le groupe 1984 avec Pierre et Frederic Cousseau (Goddard) aussi ex-ANGEL FACE ; Moi et Jean-Louis les avons suivis. On a fait pas mal de concerts, première partie des HEARTBREAKERS au Bataclan, des CLASH, de la seconde édition du festival punk de Mont-De-Marsan, et un 45t sur Skydog sorti en 1978, après la séparation du groupe. On répétait aussi dans la cave sous la boutique d’Harry Cover, comme beaucoup d’autres groupes de cette époque ».

Effectivement ce lieu de répétition était connu, il y eu par exemple OXYDE (réédité par Cameleon) et MAN RAY. Henri Flesh quitte 1984, Pierre Cousseau se met au chant, de là naît SUICIDE ROMEO en 1979. « On se mélangeait pas mal avec toutes ces formations, Jean-Michel a joué aussi avec ANGEL FACE puis disparut de la circulation … je joue aussi avec les STINKY TOYS sur un de leurs titres du 2ème LP « No Me Dejes ». Entretiens de Michel Bellocq et Jean-Louis Winnebroot, Paris juin 2016.

Le titre « Daily And News » sur le EP est issu du concert à Crépy-en-Valois en 1976. / Un grand merci à Pascal Regoli.

Par Alain Pacadis.

Série de photos prises à la Défense par Pascal Regoli / Tous droits réservés

Metaqualone

Orléans // 1969 – 1972

  • Serge Salibur – Basse (NSU)
  • Jean Michel Cadenat – Guitare (Guili Guili)
  • Jean Daniel Quiles – Chant
  • Jean Louis Bareille – Percussion
  • Jean Philippe Moreau – Clavier
  • Larry Cook –
  • Christian Le Ber – Batterie
Continue reading « Metaqualone »

Jimmy (le)

Le Jimmy. 1961 – 2000

68 rue de Madrid – 33000 BORDEAUX

Le Boss : Ramon

Programmateurs : Francis Vidal, Jérôme Nivelle, Xavier Abeberry
Sonorisateurs résidents : Pascal Bironneau, le chinoi, Laurent Tastet, Fabos Castaing, Yves Dubreuil dit la fouine, Laurent Chevet, Phil Chevarin, Bruno Saby, Lionel soulard, Laurence, Olivier Alblois Chalaud
Barmans : Olivier, Vincent Delmas, Emmanuel, Jérôme, Xavier, Frédovitch, Jean-Marie…
[catlist tags= »le-jimmy » thumbnail=yes numberposts=-1 link_target=_blank thumbnail_size=100, thumbnail_class=lcp_thumbnail post_status= »publish » excludeposts=this template=div title_class= »lcp_title » order= »Asc »]

Source

Source : Retrouvez le Jimmy sur Facebook